Si nous repartons du modèle le plus connu de Kûbler-Ross, il y a 5 étapes dans le deuil. Cela s’inscrit dans un processus d’évitement du changement.

A souligner que tout le monde ne passe pas nécessairement par toutes les étapes ni dans le même ordre.

Le Déni

La personne se place dans un état de protection, cela pouvant être encore plus fort si le choc est brutal. Cet état ressemble à un état de sidération, la personne refuse de prendre en compte l’information.

Cela donne des phrases comme : « Ce n’est pas possible, ils ont dû se tromper. »

La Colère

A la prise de conscience, cela est vécu comme une injuste, la personne est prise de colère, elle passe par différents sentiments qui peuvent être contradictoires entre eux (accusation, culpabilité). Cette émotion lui brouille l’esprit, elle n’a plus les idées claires. Malheureusement, les proches peuvent aussi subir ce comportement.

Vous pourriez entendre ce genre de phrase : « Pourquoi moi et pas un autre ? Ce n’est pas juste ! »

Le Marchandage  

Dans cette phase, afin d’atténuer la douleur, la personne va se tourner vers des forces supérieures, ne pouvant avoir de prise sur ce qui est arrivée, elle va se porter ainsi vers quelque chose de plus grand qui pourrait intervenir.

Ce qui pourrait être dit : « Mon Dieu, je promets que … », « Je ferai ce que vous voudrez, pour …. »

La Dépression  

Cette phase peut être la plus longue et la plus compliquée. Elle se caractérise par une grande tristesse, une insociabilité et une perte d’énergie. La personne se sent démunie et ne voit pas de sortie à sa souffrance.

Enfin, vous pourriez entendre : « De toute manière, rien n’est important … », « Je vais mourir… Et alors ? »

L’Acceptation

C’est la dernière phase, la personne trouve les ressources par elle-même ou par un accompagnement. Elle se résigne à la réalité et accepte la perte. Elle recommence à construire un avenir, à se sociabiliser et à retrouver de l’énergie. Elle vivra avec cette douleur et à réintégrer le cours de sa vie.

Les phrases entendues : « Ça va aller. », « Il faut bien avancer … »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib